Do., 4. Juni 2020

Premium /  


  1. Anonyme /

    Moien, merci pour l’article,

    Effectivement, ces gens à la flf qui guident les talents à aller dans tel ou tel club devraient être mises en cause… Ou même viré… Car en tant qu’éducateur d’une instance fédéral nationale, ils devraient prendre une position neutre et ne pas interférer dans le travail des clubs…

    Cependant, ce n’est que l’arbre qui cache la forêt, car il ne faut pas se cacher derrière ça pour justifier le départ de ces jeunes vers trois ou quatre équipes au Luxembourg, les jeunes et leur parents ne sont pas à ce point bêtes aussi….

    Si les jeunes talents désertent, c’est qu’il y a un problème plus profond au sein des la majorité des Clubs au Luxembourg… Ils bricolent, ils investissent pas, ils donnent presque rien à la formation.. Les présidents s’occupe seulement de leurs premières équipes en versant des salaires exorbitants… Et seulement des miettes aux jeunes…

    Qu’ils arrêtent leur hypocrisie eux aussi… Quand tu paie un joueur qui chauffe le banc 2000€ et seulement 200€ pour un éducateur… Alors bonne chance…

    Ces présidents devraient d’abord chercher la source des problèmes avant d’accuser les autres clubs qui eux travaillent, et ont compris l’importance de la formation…

    Combien de clubs dans tout le pays possèdent un secrétariat ou une administration pour les jeunes ? … Avec un ou deux salariés de club ?

    Ce n’est pas seulement l’argent ou les infrastructures qui fait attirer, et fait rester les jeunes talents dans un club, mais plutôt un projet sportif, un cadre organisé, et environnement sein et éducatif assuré par des encadreurs issus des métiers du sport et de l’éducation, pas des amateurs qui vienne se défouler après une longue journée du travail …

    Il faut comprendre qu’un jeune talent a de l’ambition de réussir et d’aller loin dans le Foot, par pragmatisme ils cherchent le bon endroit pour progresser, un environnement qui lui assure un apprentissage durable, et une exposition à l’internationale.

    Donc il faut arrêter l’hypocrisie, et commencer plutôt à travailler et à investir…

    Salutation
    Anonyme

Kommentieren Sie den Artikel

Meistgelesen