Di., 19. Oktober 2021



  1. Serenissima en Escher Jong /

    Force est de dire que vous avez raison de rappeler la présomption d’innocence en la matière. Il faudrait une enquête internationale pour déterminer la culpabilité de la Russie le cas échéant. Lors de l’écroulement de l’Union Soviétique beaucoup de produits , même du matériel et des substances nucléaires ont disparu dans des canaux douteux…on ne peut pas aveuglément dire que le produit employé ayant été conçu et fabriqué jadis en Russie prouve que le Gouvernement Russe a commis ce crime….La Russie a demandé une épreuve de la substance, a demandé de participer à l’enquête, le cas échéant….donc incompréhensible ces déferlement d’accusations contre la Russie tant que des preuves irréfutables n’ont pas été communiquées par une enquête ouverte internationale….

  2. Ed /

    Cette histoire est à mon avis une “fake news” grossière et éminemment dangereuse, elle me rappelle le mensonge sur les armements de destruction massive de Saddam, désastreux quant aux conséquences qu’il a engendrées.

  3. DanV /

    Toutes ces accusations me rappellent la propagande avant la guerre en Irak. Et les nouvelles découvertes d’e-mails de Hilary Clinton avant les élections …

    Il n’y a pas de doute que l’opinion publique est en train d’être manipulée. Les politiciens des grandes puissances et leurs amies intimes n’arrêtent pas de jouer avec le feu. Pour du „bon“ ou du „mauvais“? Et – vont-ils arriver à leur but? On va voir.

    Nous, le grand public (j’inclus les journalistes), ne pouvons plus rien croire. Il faut se méfier de toute annonce de politicien. Espérons que nous soyons plus lucide que ceux qui devraient l’être.

  4. Esterhazy /

    Il n‘y a pas de présomption d‘innonce en relations internationales! Les Russes sont les seuls à avoir produit ce gaz, ils sont impliqués d‘une manière ou d‘une autre.

    Par ailleurs, vous pouvez vous orienter à la Russie, vous n‘irez pas loin, non seulement Poutine bafoue les libertés, il bafoue aussi le droit international (en Ukraine et en Syrie), la Russie n‘est pas un partenaire des régimes libéraux de l‘Occident, qui ont leurs failles que vous relevez, mais un adversaire qui veut renverser l‘ordre international.

    La Russie a le PIB du Benelux, sa grandeur ne tient plus qu‘à son armement nucléaire.

    Admirer un tel régime relève seulement de l‘anti-américanisme instinctif d‘une partie de la gauche mais ne sert à rien, la Russie n‘est pas une alternative, elle est en pleine chute.

    • Een den keng Tomaten op den Aen huet! /

      Votre commentaire; je crois que vous devriez augmenter votre horizon et commencer par diversifier vos sources d‘informations!

  5. Scholnier /

    Rapellons-nous la propagande d’un „Unternehmen Tannenberg“ , un incident créé afin de justifier l’occupation de la Pologne par l’Allemagne. [@Esterhazy: N’oublions pas qu’en Ukraine des combattants pro européens mènent une guerre par procuration, derrière les alliés européens, américains essayent de déstabiliser la Russie. Par ailleurs la Turquie , membre de l’Otan et pays bon ami de lUnion Européenne,n’est pas un partenaire des régimes libéraux de l’Occident, avec l’agression contre les Kurdes, moyen de provoquer un incident avec la Russie et de justifier l’intervention de l’Otan.]

Kommentieren Sie den Artikel

category = "Meinung";