KoalitionsvertragLa culture dans l’accord de coalition : Joindre l’économique au social

Koalitionsvertrag / La culture dans l’accord de coalition : Joindre l’économique au social
Esch2022, un modèle  Photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante

Jetzt weiterlesen! !

Für 0,59 € können Sie diesen Artikel erwerben.

Sie sind bereits Kunde?

Esch2022 est célébrée dès la deuxième ligne du volet culture comme un modèle qui a renforcé l’image du Luxembourg à l’étranger. Le gouvernement souligne ensuite le poids du secteur (12.400 actifs) et ses retombées économiques considérables, avant que l’assertion „la politique se doit de faire prévaloir les enjeux culturels sur les considérations économiques“ ne tombe à la sixième ligne comme un pense-bête.

Le premier thème évoqué est celui de la décentralisation, chère à n’en pas douter au nouveau ministre, Eric Thill, issu de la circonscription Nord. On y lit notamment qu’„une animation culturelle régionale“ sera mise en place. 

Le CSV et le DP partageaient, dans leurs programmes électoraux, l’idée d’une multiplication des résidences d’artistes éphémères, à la ville comme à la campagne. C’est devenu une aspiration commune, qui pourrait trouver son prolongement dans la création d’une Cité des arts, proposée par le CSV.

Si le terme de démocratisation de la culture n’apparaît pas, on retrouve l’idée d’en faciliter son accès, en rendant les publics plus réceptifs à l’offre. Le gouvernement propose sa promotion par des chargés culturels, dans les maisons de retraite, structures pour réfugiés et foyers pour enfants.

Parmi la création d’institutions, on peut relever l’idée d’un „institut du patrimoine culturel immatériel“, chargé de préserver et d’archiver les traditions, métiers anciens et pratiques culturelles. Cet effort s’accompagnerait de formations complémentaires dans les métiers d’art, et d’un soutien à la langue luxembourgeoise. La création d’une Maison des arts de la danse est évoquée, tout comme la création d’un Centre national des collections publiques. Pour ce qui est du cinéma, évoqué dans le volet Médias, rien ne semble devoir changer.

Au chapitre „Soutien financier“, le gouvernement évoque son souhait de soutenir et de faciliter le mécénat culturel. Il entend initier une étude pour mesurer la contribution de la culture à l’économie nationale.

A noter que les archives, dont l’accès irrite nombre de chercheurs, ne figuraient pas dans les programmes du CSV et du DP. Elles ne figurent pas davantage dans le programme de coalition.