So., 28. November 2021



  1. Mike /

    Et ce n’est pas seulement un problème de scanner ! Il n’y a plus de lit disponible. Pour exemple: la semaine dernière, au CHL, arrivée en urgence, par ambulance pour un grave problème dans des organes internes, avec douleurs très intenses; on vous laisse sur un brancard pendant 3 heures avant qu’un médecin de la policlinique vienne vous voir et décide d’un léger anti-douleur etd’une prise de sang ; ensuite 2heures d’attente pour le résultat. Il est mauvais, on décide de faire un scanner. 2 heures d’attente pour les résultats; puis des chirurgiens abdominaux décident de pas m’opérer directement mais il faut que je reste hospitalisé pour 2 ou 3 jours et commencer d’urgence des perfusions de 2 antibiotiques et d’anti douleur plus fort. Un médecin de la policlinique revient me voir après 1 heure et me dit de rentrer chez moi. Il n’y a plus de lit disponible dans l’hôpital. Vu mon état très dégradé et ce qu’avait dit les chirurgiens, je refuse et insiste pour rester sur place le reste de la nuit. Finalement, j’ai le droit de dormir en policlinique car le CHL n’est plus de garde… Nous serons 3 malades dans la même situation. Nous payons depuis très longtemps toutes les cotisations et assurances maladie possibles, mais il n’y a plus de lit disponible dans nos hôpitaux vu que nous avons encore toujours le même nombre de lits qu’il y a 20 ans. Mais la population résidente et migrante a augmentée, ainsi que les frontaliers. Chacun a besoin à un moment de soin et doit être hospitalisé et cela devient tout simplement impossible. Il nous manque aussi 2 hôpitaux , 1 à l’est et 1 à l’ouest, ainsi le problème des lits et du Pet-scan serait résolu. Nos chers membres du gouvernement doivent profiter d’un régime spécial ou ne sont jamais malades (?) car il n’ont jamais remarqué tous ces problèmes. Notre système hospitalier va droit dans le mur ! Et que va-t-on expliquer à ces grandes nouvelles sociétés qui veulent s’implanter à Luxembourg, avec leurs employés, leurs familles, s’il sont gravement malades et ont besoin de soin d’urgence ? Notre système de prévention de maladie est bien rodé, mais notre système d’urgence en soins hospitaliers ne l’est pas. Nous sommes un pays riche qui dépense beaucoup d’argent en tram, funiculaire, rond point turbo, nouveau stade de foot, vélodrome, élargissement des autoroutes, mais pas pour les hôpitaux…. donc ne tombez pas malade gravement ! En attendant, mon nouveau médecin spécialiste du CHL vient de m’annoncer qu’il faut que je me cherche un autre spécialiste de sa profession car il quitte le CHL le mois prochain ! L’aventure continue, restons positif, je suis encore vivant et compte le rester malgré le « système » !

  2. Nomi /

    Dat ech weess sin di lescht 3 Wahlperioden ro’ud Ministeren an der Santé !!!!!

  3. Ekojhang /

    Ein Skandal, aber Ottonormalpolitiker sind nun mal keine Genies in Mathematik. Die gleiche Anzahl an Betten als vor 20 Jahren, als wir fast 400000 Einwohner hatten. Jetzt zählen wir deren 600000. Eine starke Leistung! Aber da ist Geld für Spacemining… Damit bin ich nicht gegen Spacemining aber gegen Politiker die jeden Kontakt zur Realität und den Problemen des kleinen Mannes auf der Straße verlieren. Aber groß reden…

  4. DanV /

    5 – 10 Tage und Notfälle schneller. Das ist doch völlig in Ordnung.

    4 – 6 Monate – das ist schlimm. So lang muss man im Durchschnitt auf ein IRM warten. Notfälle 2 – 3 Monate. Nun sind 2 neue Geräte bestellt. Das wird die Wartezeit möglicherweise auf 2 – 4 Monate reduzieren. Immer noch sehr schlimm. Da sollte man sich lieber drüber aufregen.

  5. Ulrike /

    Es ist ein Skandal. Was passiert, wenn der Scanner ausfällt? oder ist in Reparatur? geschweige denn Wartung. Das heißt, angenommen, dass der Scanner gewartet wird. Was dann? Luxemburg will Wachstum, Luxemburg prahlt mit Wachstum! Nun, wo ist die Vorausplanung, um mit diesem Wachstum umzugehen? Oder werden wir einfach so weitermachen, bis alles zusammenbricht – wie die Verkehrssituation, in der 20 Jahre lang nichts getan wurde.

  6. Julien /

    Firwat notzen s’en net 24/24?
    Wann ee am Spidol läit, gëtt ee souwisou schonn um hallwer 6 aus dem Déifschlof gerappt, och nuets kënnt vun Zäit zu Zäit een ee wakereg maachen, ob een nach net dout ass, da kéinten se och déi Leit an de Scanner stiechen. Et brauch ee schliisslech net waakreg ze sinn.

  7. Etienne /

    En Militär Airbus 400 M ass secher vill méi wichtech.
    An Gottseidank och nach vill méi deier.

Kommentieren Sie den Artikel