Mi., 3. Juni 2020

Premium /  


  1. HeWhoCannotBeNamed /

    Non, les sociologues – surtout et avant tout Emile Durkheim – ne soulignent EN RIEN les causes psycho-pathologiques du suicide! Ce sont au contraire des causes sociales – qui ont donc trait à la société et non à l’individu! – qui sont invoquées : “Voilà d’où vient la grande différence qui sépare le point du vue du clinicien de celui du sociologue. (…) C’est la constitution morale de la société qui fixe à chaque instant le contingent des morts volontaires. Il existe donc pour chaque peuple une force collective d’une énergie déterminée qui pousse les hommes à se tuer.” (E.Durkheim, Le suicide, 1897). C’était justement LÀ l’innovation de l’approche durkheimienne – s’élever au-dessus du cas particulier pour appréhender la société dans sa totalité (cf le concept du “fait social total” de son neveu, Marcel Mauss). Veuillez revoir les classiques avant de les citer de façon tordue et résolument antagoniste à l’idée initiale…

  2. Garde-fou /

    Schued. Eng Chance verpasst fir een déifgrënnegen Artikel ze schreiwen. Ouni den Auteur wëllen unzegräifen fannen ech dass den Artikel relativ informatiounslos, well den gréissten Deel den Inhalt vun der Serie beschreift, an et manner ëm Selbstmord, oder den Werther-Effekt geet. Dat hätt ech och kinnten op IMDB oder am Telecran liesen, an dat ass schued.

    An Fro stellen sollt een och d’Ausso “[…]le suicide est lié à une maladie mentale bien plus qu’à des causes (exclusivement) sociales[…]” -> ALL Mënsch kann sech an enger Situatioun ërëmfannen, wou ëm d’Gedanken vunn engem Selbstmord an den Kapp kommen, an eng Spiral no ënnen kann ausgeléist ginn. Dëst betrëfft NET NËMMEN Mënschen mat enger Psychopathologie! An beim jonken Mënsch, deen nach manner Ressourcen an ëmmer manner sozial Kompetenzen huet, ass déi Gefor nach méi grouss. Ëmsou méi wann och nach Drock an Harcèlement aus dem Peer-Gruppe kënnt.

    Begréissenswäert sinn déi zum Schluss erwäänten Initiativen vun den Realisateuren an Producteuren vun der Serie.

  3. Horace /

    Wat en Drama. Wéi de Goethe ‚Die Leiden des jungen Werthers‘ geschriwwen hat, du sinn och honnerte Jugendlecher vun den Diecher gesprongen.
    Dat war net dem Buch seng Schold.

Kommentieren Sie den Artikel

Meistgelesen