Encore inconnue en Belgique, après New York, Paris, Tokyo, São Paulo, Prague et Mexico, l’exposition itinérante “The World of Tim Burton” pose ses trésors dans la ville de Genk (à une heure de Bruxelles). Tout ce que vous voulez savoir sur l’univers du cinéaste américain est à découvrir sur le site de C-Mine.

Corinne Le Brun

“Nous avons rapidement accepté la proposition belge”, explique Jenny He, curateur américain de l’exposition créée en 2014 au MoMA. “Les anciens bâtiments miniers de C-mine transformés en site d’art contemporain constituent le cadre idéal pour restituer l’univers étrange de Tim Burton. Tim connaît la Belgique, il y a tourné plusieurs scènes de ‘Miss Peregrine et les enfants particuliers’ (2016), dans le château Toren Hof à Braaschaat (province d’Anvers).”

Grands yeux globuleux, dents longues et incisives, les drôles de personnages dessinés par Burton, avant d’être adaptés plus tard dans ses films, appartiennent sans conteste au monde tendre et effrayant de l’enfance jamais perdue. “L’exposition dévoile aussi le monde intime du réalisateur. Plusieurs dessins jamais été utilisés dans ses films sont montrées au public. Des installations inédites comme le monstre des mers repris dans ‘Beetlejuice’ sont exposées à Genk”, confie le curateur.

400 objets

Tim Burton est plus qu’un cinéaste. C’est un artiste. Dessinateur, photographe, peintre, il invente un monde poétique qu’on retrouve dans ses multiples réalisations, “Beetlejuice” (1988), “Batman” (1989), “Edward aux mains d’argent” (1990), “L’Etrange Noël de monsieur Jack” (1993), “Ed Wood” (1994), “Mars Attacks!”(1996), “Sleepy Hollow: La Légende du cavalier sans tête” (1999) … A regarder de près ces quelque 400 créations, on revoit immanquablement des séquences de films bien connues.

“The World of Tim Burton” est un festival de dessins, peintures, photographies, poupées, maquettes, films d’animation et installations sculpturales. On plonge dans des montagnes russes. Les dessins crépitent. Les polaroïds – montrés pour la première fois – brillent de mille feux. Les maquettes s’animent. L’imaginaire explose. Le fantastique n’a pas de frontières. Tim Burton dessine, filme les doigts dans la prise. L’exposition est un kaléidoscope de trouvailles, de facéties, le portrait de son monde intérieur.

Au rez-de-chaussée, “Around the World”, des illustrations issues de calepins, de blocs-notes de chambres d’hôtel, de serviettes de restaurants révèlent le processus créatif de Tim Burton. Au premier étage, la section “Film Characters” met en scène l’élaboration de nombreux personnages de films, les premiers dessins et ceux des années Walt Disney.
Un rêve qui tourne vite court: le style macabre et les créatures bizarres de l’ado Burton sont incompatibles avec les rondeurs disneyiennes. Depuis son départ houleux de la société, en 1984, Tim Burton a retravaillé avec Disney à plusieurs reprises, comme producteur ou metteur en scène (notamment “Frankenweenie” (2012), “Alice au pays des merveilles”(2010) et “Dumbo”, qui sortira en 2019).

L’espace “Influences” nous fait découvrir les sources d’inspiration du cinéaste: l’esthétique gothique – le film “Frankenstein” de James Whale (1931), les flèches rectilignes dans “Batman” ou le design des armures “Edward aux mains d’argent” et “Sleepy Hollow” – mais aussi les rites ancestraux de Noël et Halloween, le culte des morts qui ont aussi forgé le style Burton.

Burton présent entre le 28 et le 30 septembre

Jo Klaps a réuni tout ce beau monde dans les entrailles de l’architecture contemporaine et industrielle de C-mine. A partir d’un grenier dessiné par le cinéaste, le scénographe belge a créé en 3D la pièce à rêves, très présente dans les films de Burton. L’exposition s’accompagne d’un large programme de visites guidées, concerts et conférences et du Burton Café dont le décor est inspiré du film “Big Fish”.

Burton himself parcourra l’exposition entre le 28 et le 30 septembre. Il inaugurera également le Tim Burton Film Festival au cinéma Euroscoop.

Kommentieren Sie den Artikel


Please enter your comment!
Please enter your name here